Être efficace dans ses périodes d’études

Comment être efficace dans ton étude ? Comment travailler MIEUX ?

Travailler BEAUCOUP est une grande qualité qu’un étudiant peut posséder. BIEN TRAVAILLER est une qualité beaucoup plus importante à développer. Voici quelques « trucs » qui te permettront d’améliorer ta concentration, ta compréhension et la qualité de ton étude.

 

Préparation de ta table de travail

  • Lorsque tu te prépares à travailler, nettoie ta table et place UNIQUEMENT tes cartables et livres reliés à la matière que tu t’apprêtes à étudier.  Range tout le reste ailleurs.
  • Sors tous tes résumés et aide-mémoires qui se rapportent au travail que tu t’apprêtes à faire et place-les devant toi. Ouvre tes livres, assure-toi d’avoir à portée de vue toute la théorie qui se rapporte aux exercices que tu t’apprête à faire.
  • Ferme ton ordinateur, tes courriels, ton téléphone (oui oui, tu es capable). Chaque petit texto, petit “bip”, chaque coup de téléphone est une source de distraction : ton cerveau décroche et dois “se remettre dedans” à tout coup. Tu perds en énergie et en concentration. Une séance de travail peut durer 45 minutes. À ta pause, tu pourras prendre tes messages si tu veux. 45 minutes sans téléphone, ce n’est pas si difficile ! Tu verras, tu seras tellement plus efficace.
  • Tu aimes étudier avec de la musique? Il te faut voir si la musique te distrait, te fait perdre ta concentration ou si elle t’«isole» de ton environnement pour t’aider à «plonger» dans le sujet que tu étudies. Il faut être très vigilant : pour certaines matières, la musique t’aidera alors que pour d’autres, ce sera une source de distraction auditive. Si tu as besoin de lire, il y a de fortes chances que la musique vienne “brouiller” ce que tu lis. Par contre, si tu fais un travail qui n’a pas besoin de beaucoup de lecture ou de concentration (copier tes notes ou transcrire un texte au propre par exemple), vois si cela agrémente ta session d’étude ou non. Chaque personne est différente, mais la plupart des gens travaillent mieux dans le silence complet, loin de toutes distractions.

 

Avant de commencer à t’exercer

  • Prends quelques instants pour RELIRE activement ta théorie et les notes de cours du professeur. Il faut se donner un temps pour se rafraîchir la mémoire, se «remettre dedans », revoir comment on fait telle ou telle chose avant de pouvoir s’exécuter. Revois aussi les exercices et exemples qui ont été faits par ton professeur et comprends-les bien; fais des liens avec tes notes de cours. Quand tu as tout bien relu et que tu sens que tu comprends, passe aux exercices.

 

Et pendant les exercices…

 
Cherche la définition des mots que tu ne comprends pas

Toute étude comprend l’apprentissage d’un vocabulaire technique spécialisé. Dès le début, il importe de faire correspondre à un mot une image précise et concrète. Par exemple, en mathématiques, si le mot « quotient » ne génère aucune image dans ta tête, il te sera impossible de comprendre la phrase « Il faut effectuer le quotient de 12 par 6 ». Il est TRÈS important de chercher la DÉFINITION des mots que tu ne comprends pas. Souvent les mots importants de ton étude sont expliqués dans un lexique à la fin de ton livre. Si ce n’est pas le cas, cherche le mot dans un dictionnaire. Si ce n’est toujours pas clair, place un point d’interrogation dans la marge et écris ta question. Demande ensuite à ton professeur, un ami ou un parent de t’aider. Il est important que tu comprennes tous les mots présents dans une question ou dans une définition avant de poursuivre ta lecture!

Consulte ta théorie, tes résumés et aide-mémoire

Lorsque tu apprends à faire un boeuf braisé à la sauce citronnée, ce n’est pas en lisant la recette une fois que tu pourras fermer ton livre et faire la recette les yeux fermés! C’est la même chose lorsque tu viens d’apprendre une nouvelle théorie. Il est très important de ne pas essayer de faire tout par coeur, car tu es en apprentissage! Permets-toi de lire souvent ta théorie, pose tes yeux plusieurs fois sur tes formules et résumés. Après plusieurs exercices, lorsque tu auras intégré ces notions, et seulement à ce moment, tu pourras mémoriser “tes recettes” et faire tes exercices sans y avoir recours…

Note toutes tes questions au fur et à mesure

Si tu ne comprends pas une notion ou un exercice, place un point d’interrogation ainsi qu’une courte phrase décrivant ta question dans la marge en vue de poser la question à ton enseignant. Pose tes questions à ton enseignant. Lorsque tu as la réponse, efface ton point d’interrogation et inscris-toi tout de suite une note pour mieux comprendre ton exercice lorsque tu le réviseras à la maison. Ne reste pas avec des interrogations.

Fais tous les exercices proposés par le professeur et même plus : pratique, pratique !

J’entends souvent les étudiants me dire : «Je n’ai pas besoin d’en faire plusieurs, j’ai compris ». Oui, pour certaines choses c’est vrai. Mais la plupart du temps, il faut s’entraîner comme un athlète. L’athlète répète des centaines et des centaines de fois le même mouvement pour l’intégrer. Le pianiste aussi. Tu dois faire la même chose dans tes études si tu veux vraiment comprendre. De plus, le fait d’appliquer une notion dans plusieurs situations différentes te permet de l’approfondir, de la comprendre réellement, de l’intégrer et de faire des liens avec les autres notions. Alors, allez, au boulot !

Corrige tes erreurs, toujours !

Si tu as fait des erreurs dans un exercice ou un examen, il est essentiel de comprendre ce qui t’a amené à faire cette erreur et surtout, de comprendre comment faire l’exercice correctement! Organise-toi pour avoir la correction de l’exercice par ton enseignant ou un pair et recommence-le SUR UNE AUTRE FEUILLE pour bien le comprendre.  N’efface pas ce que tu avais écris sur ton examen ou ton exercice: broche plutôt ta correction à l’examen ou à l’exercice.  Il ne faut pas laisser d’exercices INCOMPRIS en suspend et il est ESSENTIEL que tu aies la correction claire de TOUS les exercices que tu fais.

 

 

 

 

 

 

 

Leave a Comment (0) ↓